Comment jeûner efficacement et permettre ainsi à votre corps d’en retirer tous les bienfaits ?

Hérité d’une tradition culturelle ou religieuse, le jeûne se pratique depuis des milliers d’années.

Cette pratique est sans doute également l’une des plus anciennes approches d’auto guérison.

Dans la nature, les animaux cessent de s’alimenter d’eux mêmes instinctivement lorsqu’ils sont malades.

JEÛNER

Pour nous, il existe différents types de jeûnes, avec des rythmes différents également.

Les bénéfices du jeûne sur le corps sont nombreux : il permet entre autre de désencombrer l’organisme et le revitaliser.

Nous allons découvrir ensemble dans cet article comment jeûner et surtout comment le pratiquer pour qu’il vous apporte les bienfaits attendus. Le jeûne doit être appliqué dans de bonnes conditions et dans un bon environnement.

Qu’est-ce qui va changer dans votre corps suite au jeûne ?

La réparation de la vitalité :

 

La vitalité est un concept très important. En effet, c’est elle qui apporte l’énergie nécessaire aux différentes fonctions de notre corps comme la digestion, la motricité, la réflexion ou encore la respiration…

La digestion puise énormément d’énergie dans notre corps, on le constate aisément lorsqu’on ressent cette fameuse fatigue après un repas. En période de jeûne, on va ainsi économiser sur cette fonction de digestion pour permettre au corps de se concentrer sur les autres fonctions.

Cette économie d’énergie va en conséquent se diriger principalement vers une autre fonction chargée d’éliminer les toxines : celle des émonctoires. Les émonctoires sont : les reins, la peau, le foie, les poumons et les intestins.

Le jeûne permettra en outre à votre corps un repos complet du système digestif, la perte des mauvaises graisses, la régénération du système immunitaire et cutané, la prévention du vieillissement prématuré ainsi que la prévention d’une bonne santé cardio vasculaire et mentale.

Le jeûne est par ailleurs une démarche personnelle. Elle peut être d’une part physiologique, c’est-à-dire être un moyen de détoxiquer l’organisme et lui permettre de se purger par l’élimination des toxines.

D’autre part, le jeûne peut être une démarche religieuse ou spirituelle. Il procure un sentiment de clarté d’esprit, de désencombrement mental. Dans certaines religions, le jeûne est une purification de l’âme, une voie empruntée pour atteindre le dépassement de soi et acquérir ainsi la force intérieure. 

 

Comment jeûner pour acquérir les bénéfices attendus sur votre corps ?

1. La préparation :

 

Préparez votre jeûne, surtout si vous n’avez jamais jeûner auparavant. En effet, il ne s’opère pas du jour au lendemain de manière brutale.

Le mois qui précède, prenez conscience de vos mauvaises habitudes alimentaires et/ou quotidiennes : grignotage, alcool, tabac…

  • Eliminez les tentations de vos placards :

Si vous n’avez jamais jeûné,  je vous conseille de commencer en douceur. En effet, vous pouvez tout d’abord essayer d’éliminer certains aliments de votre quotidien comme par exemple les sucres ajoutés, les produits laitiers, les aliments industriels, produits raffinés… Pour y parvenir, préparez l’intérieur de vos placards en évitant d’acheter des aliments qui poussent à la tentation.

  • Réduisez peu à peu votre ration alimentaire quotidienne :

Dans la mesure du possible, instaurez vous un régime alimentaire type fruits, légumes, crudités, légumineuses (quinoa, lentilles…).

  • Optez pour un régime végétarien quelques temps avant.
  • Vérifiez votre état de santé avant de commence le jeûne.

2. Pourquoi évitez le sport pendant un jeûne ?

Les efforts physiques demandent beaucoup d’énergie : le jeûne est une période pendant laquelle vous n’ingérez pas la même quantité de calories que d’habitude. Pendant le jeûne, le corps va puiser dans les réserves, notamment les muscles, pour donner à manger aux autres cellules corporelles. Si les muscles sont sollicités pendant cette période, on leur demandera donc un double effort, donc une production excessive d’acide lactique qui provoque des crampes mais également des maladies sur le long terme comme la dégénérescence musculaire.

D’autre part, un phénomène va se produire également au niveau des intestins. La paroi intestinale est asséchée en période de jeûne due au manque d’apport de nourriture, la pratique du sport va intensifier ce phénomène et risque, sur le long terme le développement de maladies.

 

3. Les différents types de jeûne : complet ou partiel ?

 

Le jeûne est en outre un terme générique dans lequel on englobe beaucoup de choses. Il existe 2 catégories de jeûne. Il est important de bien choisir le type de jeûne que vous allez choisir en fonction de vos habitudes alimentaires et votre corps.

  • Le jeûne absolu : Ce jeûne consiste à exclure toute nourriture et toute boisson hormis l’eau. Il peut être dangereux de se priver de nourriture pendant une période trop longue, c’est pourquoi vous devez vous assurer d’être en bonne santé avant de commencer à jeûner de cette manière. En outre, le repos complet est préconisé lors de ce type de jeûne. On estime qu’au delà de 7 jours, le jeûne doit être médicalisé.

Le jeûne partiel ou les cures :

  • Le jeûne intermittent : Celui-ci modifie le rythme des repas. Il s’agit de jeuner en allongeant la période de jeûne à 16heures au lieu de 12h. Il peut se pratiquer dans un premier temps après le repas du soir, entre 20h et 12h le lendemain midi par exemple. Il est assez aisé de le mettre en application une fois par semaine, puis au fur et à mesure, au fil des semaines allonger cette période jusqu’à 14h, puis 16h, et enfin parvenir à un jeûne d’une journée complète de 24h.
  • Le jeûne hydrique : aucune alimentation solide, uniquement de l’eau et des tisanes à volonté.
  • La monodiete : le fait de consommer 1 aliment unique pendant, 24h, 48H voir 72h (pommes, raisin, ..).
  • La cure alcalinisante : Elle est destinée aux personnes ayant du mal à supprimer toutes les nourritures solides. Elle se composera de fruits et de légumes.

 

Comment jeûner ? (spécial novices)

Exemple de jeûne sur 3 jours :

Jour 1  : Éliminer les produits laitiers et protéines animales 

Jour 2 :  Manger uniquement des fruits et légumes

Jour 3 : Monodiète : alimentation uniquement à base de pommes ou de raisins.

 

Comment jeûner : Les contre-indications

Si vous avez un doute, consultez votre médecin, un jeûne mal établi peut aussi avoir des répercussions sur votre santé :  Le jeûne est contre-indiqué en cas de fatigue, de troubles alimentaires, d’une faiblesse du système immunitaire, de troubles cardiaques ou carences alimentaires. Si le jeûne complet est trop brutal, et non préparé, vous pouvez souffrir de maux de tête, insomnies, nausées… Par ailleurs, comme vu précédemment, évitez les activités et efforts physiques.

En outre, le jeûne amène à une perte de poids, cependant, ce n’est pas le but car il n’en ressort pas une manière efficace d’y parvenir sur le long terme et vous risquez de reprendre le poids perdu rapidement.

 

Les conseils autour du jeûne…. 

 

Les périodes appropriées sont le printemps et l’automne, pour autant, ce n’est pas une règle absolue.

Trouvez des distractions pour ne pas craquer : Jeûner c’est faire preuve d’une grande force mentale.

Instaurez vous une régularité, un rituel : Par exemple, vous pouvez jeuner une journée par semaine. Apres un week-end chargé en repas de famille ou entre amis, vous pouvez prendre pour habitude de jeuner du dimanche soir au lundi soir.

Pour terminer, votre corps, vos muscles auront besoin en complément que vous preniez soins d’eux, je vous recommande une activité douce du type Qi Gong, étirements ou yoga pour permettre à vos muscles de se détendre. En effet la pratique du yoga apporte des massages doux et naturels aux organes, et aidera à passer quelques douleurs passagères de l’intestin liées au jeûne.

 

Partagez sur les réseaux !
error
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le:)

adipiscing Donec quis Lorem nunc Nullam