solutions lâcher-prise

Le Lâcher prise est un terme couramment utilisé lorsqu’il s’agit de se détacher émotionnellement d’une situation qui nous fait souffrir ou dans laquelle on se sent emprisonné, afin de mieux la vivre.

Lâcher prise, c’est tout simplement prendre du recul sur une situation, savoir mettre de la distance avec les émotions que l’on ressent. Facile à dire, certes, mais de là à savoir l’appliquer, c’est autre chose ! Dire à quelqu’un de lâcher prise par rapport à une situation sans lui donner les outils nécessaires pour le faire est complètement inutile et sans intérêt. En effet, tout comme il est inutile de hurler sur quelqu’un d’arrêter de s’énerver.

Il existe différentes méthodes et divers mécanismes pour apprendre à le faire, en douceur. Vous trouvez un peu partout sur internet des techniques de sophrologie, de respiration, de méditation. Oui, je vous en parlerai car elles sont efficaces, mais auparavant je vais vous livrer 2 méthodes fabuleuses qui sont pour moi les premières briques, les “fondations” du lâcher prise.

Que ce soit dans votre vie professionnelle ou dans votre vie personnelle, lâcher prise va vous permettre de vivre une situation de façon sereine en gardant le contrôle de vos émotions 

Vous est-il déjà arrivé de ruminer sur une situation, de vous repasser la scène en boucle dans votre tête pendant des heures ? Vous ne parvenez pas à mettre votre mental sur pause : vous vous êtes rendu malade, mais n’avez pas de solution miracle à apporter à cette situation malgré les heures passées à y penser. 

Bien, aujourd’hui, je vous propose de changer les choses : Je vais vous inviter à changer votre état d’esprit. Nous allons le faire ensemble à travers des solutions pratico-pratiques à mettre en place rapidement et facilement, tous les jours, sans matériel requis, depuis chez vous.

 

comment lâcher-prise

Les impacts du « non lâcher prise » sur le corps

Dans un premier temps, avant de commencer les exercices, je vous amène à faire un point sur votre situation actuelle. D’ou vient ce ruminement constant, ces idées qui tournent en boucle dans votre tête et pour lesquelles vous aimeriez appuyer sur le bouton “STOP”?

Les impacts du non lâcher prise peuvent être d’ordre physiques et psychologiques

D’une part, les répercutions physiques sont semblables à celle du stress : Vous pouvez alors être victime de maux de ventre, de tensions nerveuses ou musculaires, de fatigue, voir d’épuisement.

D’autre part, et principalement, s’accrocher à une situation sans lâcher prise  entraine un encombrement mental incroyable. Ruminer, tourner en boucle sur une situation, se transformer en Steven Spielberg avec une multitude de scénarios différents, passer des nuits blanches à imaginer un tas de choses. De plus, certaines idées noires peuvent venir s’en mêler, bref, la cata.

Rien de plus déstabilisant que de sentir ce sentiment de mal-être nous envahir, se sentir irritable, ou submergé par ses émotions.

 

Les 10 solutions incroyablement efficaces pour lâcher prise 

Je vais vous livrer maintenant les outils que j’utilise et les solutions que je propose en accompagnement et en ateliers, que je recommande à 100%. Les 2 premiers outils relèvent plutôt d’un changement d’état d’esprit et de perception et les suivants d’un entrainement, de nouvelles méthodes à appliquer, à mettre en place simplement et surtout à intégrer au plus vite dans un rituel quotidien… 

Testez-les et venez m’en parler en commentaire !

1. Acquérir l’indépendance émotionnelle

Notre façon de vivre, nos habitudes et nos croyances nous amènent à penser que ce sont les autres qui nous procurent des émotions. En effet, on a tendance à croire que les éléments extérieurs à nous (les personnes, les situations) génèrent directement une émotion positive ou négative sur nous. 

Pour mieux comprendre l’indépendance émotionnelle, je vais commencer par cette observation :

“Une situation, n’est ni bonne ni mauvaise, elle est neutre”.

En revanche, ma façon de penser à propos de cette situation la classe d’un côté ou de l’autre. Selon mon expérience de la vie, selon mes croyances et mes valeurs, je vais choisir de la ranger dans la case “positive” ou dans la case “négative”.  

Saviez-vous que vous pouvez choisir vos pensées ?  

La bonne nouvelle, c’est que malgré vos croyances, votre éducation ou vos valeurs, vous avez à 100% le contrôle de vos pensées ! Et ce sont vos pensées qui créent vos émotions. Ainsi, lorsque que quelque chose vous arrive, vous avez la maitrise complète à vous seul(e), de penser ce que vous voulez, et ça c’est absolument fabuleux car vous créez vous-même vos propres émotions. Ces mêmes émotions qui définissent ensuite votre bonheur….

L’indépendance émotionnelle est la clé de la réussite du lâcher prise.

Elle est, selon moi la première brique à poser dans le cheminement, dans le travail que vous allez faire pour parvenir à lâcher prise. L’indépendance émotionnelle, c’est être heureux, seul(e), sans attendre un évènement extérieur pour le devenir. C’est-à-dire que je n’attends pas après une situation, ni après une personne pour me sentir bien. On a parfois (souvent) tendance à penser que l’on sera plus heureux lorsque l’on s’achètera tel ou tel objet, lorsque telle personne nous dira ce que l’on veut entendre, lorsque l’on sera plus riche, moins grosse, mieux habillée, etc… Finalement, on court toujours après quelque chose, après autre chose pour nous combler, pour remplir un manque. 

L’indépendance émotionnelle se construit. Oui, elle est accessible à nous tous, elle demande simplement à acquérir ces quelques mécanismes de pensée. 

Je suis maître de mes actions, de mes pensées. Quand je rumine sur une situation, je peux changer mes pensées en choisissant une perception différente de la situation. L’interprétation que j’en fais n’aura de ce fait pas le même impact sur moi. 

 

 

lâcher-prise

2. Mon domaine d’action

Pour apprendre à lâcher prise, il est nécessaire d’intégrer qu’il existe 2 domaines : le mien et celui de l’autre / des autres.

D’une part, au sein de mon domaine d’action, il y a mes pensées, mes émotions, les histoires que je me raconte, mes actions, les conséquences de mes actions.

D’autre part, au sein du domaine des autres, il y a leurs pensées, leurs émotions qui en découlent, leurs actions, et les conséquences de leurs actions.

Lâcher prise, c’est intégrer que je n’ai aucun pouvoir d’action sur le domaine des autres. Je ne peux agir que sur le mien. Je peux choisir de penser ce que je pense, et donc de choisir mes émotions, je peux choisir mes actions et assumer les conséquences de celles-ci. Je peux choisir d’influencer l’autre à travers ça. Cependant, je n’ai aucun pouvoir sur ses pensées, ni ses émotions, ni ses actions. À partir de ce constat, il ne me reste qu’à accepter la situation.

 

3. Pratiquer la pleine conscience

La pleine conscience est un désencombrant mental hyper puissant. Il permet d’appuyer sur ce fameux bouton STOP lorsque le mental s’emballe. La pleine conscience, c’est tout simplement vivre le moment présent, à cette seconde précise, se rendre compte de ce que l’on est en train de faire, apprécier ce moment, le vivre pleinement ici et maintenant. Pendant la pratique de la pleine conscience, le mental vit dans le présent, de ce fait il est libéré des pensées passées ou du futures.

La pleine conscience se pratique partout, à n’importe quel moment de votre journée : Je marche dans la nature, je regarde les arbres, les plantes, je suis pleinement là, ici et maintenant. (Lire mon article sur la pleine conscience ici)

Exercice pratique : Pratiquez la pleine conscience lors de vos repas : prenez votre temps de savourer le goût des aliments, mastiquer, doucement et tranquillement.

4. Respirer

Concentrez-vous pendant 5 minutes sur votre respiration uniquement. Une respiration lente permet de ralentir le rythme cardiaque, et ainsi d’apaiser votre corps. Respirer en pleine conscience permet de vous reconnecter à vous-même et de lâcher prise car vous pensez calmement et uniquement à votre respiration.

Exercice pratique: Tous les matins, au réveil, au moment d’ouvrir les yeux, (avant de prendre votre téléphone pour vous connecter sur les réseaux ou consulter vos mails), prenez 2 minutes, dans votre lit pour ne penser qu’à votre respiration.

 

 

lâcher prise

5. Méditer

Cette pratique fait sourire les non initiés à la méditation car l’on s’imagine toujours le dallai lama en tailleur perché en haut d’une colline. En réalité, méditer revient tout simplement à se concentrer sur une intention et à vider son esprit de tout le reste (lire mon article ici). Méditer est une solution miraculeuse pour lâcher prise car vous ne forcez rien, les choses se passent en douceur. Une pensée passe dans votre esprit, vous la laissez passer et revenez à votre respiration pendant que cette pensée s’éloigne lentement, pareil pour la suivante et ainsi de suite. Vous n’arrêtez pas vos pensées. A chaque fois qu’un nouvelle arrive, vous la laissez à nouveau passer et revenez à votre respiration. Méditer est un fabuleux désencombrant mental.

Exercice pratique : Le matin, au réveil, (juste après l’exercice précédent sur la respiration par exemple) choisissez un endroit calme et posez vous 3 minutes pour tester cette pratique. Pourquoi le matin ? La journée est neutre, les pensées sont moins nombreuses qu’en fin de journée, ce qui vous permettra de mieux réaliser cet exercice.

6 La Visualisation

Entrainez votre esprit à voir une situation à venir de manière positive. Notre cerveau ne fait pas la différence entre les pensées réelles et l’imaginaire. Ainsi, il est facile de le “tromper” en s’inventant tout simplement notre future réalité. Imaginez une situation dans laquelle vous aimeriez être. Imaginez le lieu, la/ les personne(s) avec qui vous êtes, ce que vous ressentez, le décor qui vous entoure. Dessinez votre avenir et passez-vous cette scène, la même à chaque fois, en la rendant la plus réelle possible. Votre cerveau va intégrer les images, les sensations et ça deviendra quelque chose de naturel pour vous. (lire mon article sur la réalisation de vos rêves ici)

Exercice pratique : Chaque jour, imaginez et réinventez votre futur ! (dans un endroit calme) 5 minutes suffisent, c’est la répétition et la régularité qui comptent !

 

7. Le « Body Scan »

Le body scan est une technique de relaxation. C’est la solution idéale de lâcher prise des insomniaques ! Vous passez des nuits à imaginer toutes les issues possibles à vos problèmes ? Lâchez prise rapidement en emmenant votre mental sur un autre point d’attention : le body Scan. Il permet de scanner tout votre corps, muscle après muscle, os après os…en le relâchant entièrement (du pied droit, à la voute plantaire, orteil après orteil, talon droit, cheville, mollet, tibia, genou, etc. en remontant jusqu’au sommet du crâne).

Exercice pratique : À pratiquer le soir, dans votre lit au moment de vous endormir ou lors d’un réveil nocturne (lire mon article sur les insomnies). 

Choisissez une pièce où vous êtes seul(e), le salon, sinon sous la douche, ça marche aussi.

8. Relativiser

Est-ce que vous jouez vraiment votre vie sur cette situation ? La réponse peut, en effet être OUI, alors, faites confiance en la vie. L’Univers vous apporte ce dont vous avez besoin, au moment où vous en avez besoin, tout simplement. Ne cherchez pas à sauver la planète, faites votre possible à votre niveau.

 

Exercice pratique : Créez votre bulle de bien-être. Inventez où revisitez mentalement un endroit dans lequel vous vous sentez bien. Cet endroit que vous imaginez, dans lequel vous vous sentez en paix et en harmonie est un lieu de repli dans lequel on est à l’abri de tout. Imaginez chaque détail qui vous entoure : le sol, le ciel, la végétation, les couleurs, les odeurs, les sensations que vous ressentez. 

Ce lieu s’appelle “le point d’ancrage” et il permettra de vous y évader dès lors que vous en ressentirez le besoin. Ce sera votre bulle de repli dans un moment d’angoisse ou de stress.

lâcher-prise

9. Écrire pour se désencombrer l’esprit

Écrire ses pensées permet de décharger tout ce qui est dans votre tête et qui vous encombre inutilement. Ça peut-être vos courses, vos projets, vos obligations, vos pensées.

Utilisez un carnet (ou Bullet journal) pour extérioriser ce dont vous avez besoin et également mieux vous organiser et anticiper.

Exercice pratique : Tous les matins, au réveil, écrivez toutes les pensées qui vous traversent la tête, sans filtres. N’imaginez pas que quelqu’un les lira, écrivez spontanément vos ressentis, vos intuitions, vos rêves… 

10. Prenez conscience de vos émotions.

Quelle est votre “météo intérieure” ? Pourquoi et quelle pensée m’amène à ressentir cette émotion ? Quelle est ma solution pour l’évacuer? Identifier et mettre des mots sur une émotion ressentie, c’est faire la moitié du chemin.

Prendre conscience d’une émotion, c’est l’analyser dans un premier temps, ensuite comprendre pourquoi on la ressent, puis pour finir l’évacuer si besoin de la manière qui nous convient le mieux (sport, art, dessin,).

 Exercice pratique : A chaque émotion ressentie au cours d’une journée, prenez une minute de recul simplement pour en être conscient(e) et l’analyser brièvement : pourquoi vous la ressentez ? De quelles pensées découlent cette émotion ? Si c’est une émotion qui vous procure un bien-être, super, notez quelle pensée en est à l’origine. S’il s’agit d’une émotion qui vous gène, qui vous procure un sentiment désagréable, analysez de quelle pensée il en découle. Bonne nouvelle ! Vous pouvez modifier votre façon de penser pour créer une émotion différente, plus agréable. (Voir la méthode 1: l’indépendance émotionnelle)

bracelet lâcher-prise

J’espère de tout coeur que cet article vous aura apporté des pistes, des clefs, des solutions pour vous mettre sur le chemin du lâcher prise ou simplement pour compléter un chemin déjà entamé. N’hésitez pas à commenter cet article pour me dire où vous en êtes dans votre progression !

 

lacher prise
Partagez sur les réseaux !
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le:)

libero et, velit, ut consectetur mattis Curabitur
22 Partages