La « SLOW LIFE »

Et si on ralentissait un peu ?

Slow Life

La Slow life est un style de vie…

« Slow Life » signifie littéralement « vie lente ».

En effet, la Slow Life nous invite avant tout à vivre en retrouvant son rythme naturel, en profitant pleinement de la vie, en profitant intensément du moment présent et surtout en arrêtant de courir tout le temps … après le temps!

C’est en quelque sorte un retour aux valeurs profondes, véritables. En effet, il s’agit par exemple de limiter ses déplacements, apprécier le moment présent, consommer moins, mais mieux, adopter la simplicité ou encore le minimalisme.

La Slow life est véritablement un art de vivre.

Ce style de vie va permettre et de se concentrer sur une vie à mon sens plus qualitative plutôt que quantitative. Adopter des pensées positives, choisies et orientées pour être en phase avec son rythme profond et naturel.

Alors, oui c’est complètement contraire au mode de vie que l’on s’impose quotidiennement, que ce soit au travail, mais pas que… même dans notre vie personnelle également.

Parce que la société actuelle nous fait croire que l’on a besoin de combler un vide, de se remplir, d’aller vite, de manger vite.

J’ai adopté la Slow Life il y a bien longtemps, mais pendant très longtemps je ne l’ai pas assumée. Aujourd’hui je l’assume complètement et le revendique.

Cette Slow life fait partie intégrante de moi, j’aime vivre de cette manière là !

 

La slow Life

La Slow Life est contraire à notre mode de vie actuel

 

Notre société de consommation actuelle, parfois même notre éducation nous ont amené à suivre un rythme qui ne nous est pas propre, qui n’est pas du tout naturel finalement, pour un être humain.

On nous a appris à courir constamment après le temps, à « remplir » nos journées pour cocher les cases des « To do list » de notre agenda. Par ailleurs, on sent qu’on a besoin de tout gérer, donc on se surcharge de tâches diverses et variées, qui s’avèrent être, bien souvent, une source de stress et un encombrement mental. 

De surcroît, si vous êtes parents, il y a la multitude d’activités à gérer pour les enfants. D’une part la scolarité, en elle même impose un rythme soutenu et une organisation élaborée. D’autre part, nous sommes soumis aux horaires des activités sportives, aux déplacements liés aux compétitions sportives, aux anniversaires des amis, aux rendez-vous familliaux. Pris dans l’euphorie on accepte tout, on « book » notre agenda… parfois avant de le regretter par la suite.

Ainsi, notre quotidien nous amène à certaines frustrations comme le manque de temps, l’impression de ne pas passer assez de temps de qualité avec ses enfants le soir. En effet, on se sent stressé, préoccupé par la journée qui vient de se terminer, puis celle qui va recommencer le lendemain et la liste infinie de notre liste de tâches à accomplir.

C’est sans fin…

En conséquent, pris dans le flow du quotidien, on peut se sentir complètement débordé, perdre en estime de soi et en confiance car on vit la situation comme un échec. Avoir l’impression de tout gérer en permanence, se sentir en train de bouillonner de l’intérieur pour des situations qui ne conviennent pas. Le stress, les angoisses, autant de situations qui montent notre corps en pression finalement.

 

Et si on disait STOP à tout ça ?

 

slow life

Comment adopter la « Slow Life » tout en restant efficace ?

 

Vous sentez que vous avez besoin de ralentir ce rythme, que votre corps en a besoin, mais comment faire puisque personne ne va prendre le relai de toutes vos activités et tâches a accomplir?

Le secret, c’est de ralentir, tout en continuant à gérer.

Le point de départ, c’est de ralentir l’activité de votre mental pour commencer. En effet, c’est bien notre mental qui nous conduit où il veut. Quand on est speed, les pensées se bousculent dans notre tête.

Alors, comment faire pour ralentir ?

Le 1er  secret pour adopter la Slow life : L’organisation.

 

Prioriser les tâches, se fixer des objectifs de vie personnelle et/ou professionnelle, puis des objectifs intermédiaires pour pouvoir les réaliser. Il est important et surtout conseillé de noter ces tâches dans son « bullet journal » ou un agenda pour cadrer et organiser ses semaines et ne pas se laisser déborder.

L’organisation apaise le mental, lorsque tout est écrit, tout paraît plus clair et rangé. De plus, visuellement, lorsqu’une tâche est accomplie, nous pouvons la rayer de la liste, et ça nous apporte alors un soulagement et un accomplissement personnel.

Pour finir, si l’on apprend à faire preuve d’une bonne organisation, sans se surcharger , en estimant le temps réel de chaque tâche, on se rend compte que l’on gère beaucoup moins dans l’urgence finalement.

Le 2 ème secret de la « Slow Life » : Le lâcher-prise

 

Lâcher prise, c’est avoir la capacité de se détacher de quelque chose qui ne nous convient pas, qui nous emprisonne ou nous fait souffrir.

Apprenons à relativiser et faire le point sur la différence entre l’urgent et l’important. Prenons du recul sur les situations : Acceptons que l’on ne peut pas tout gérer, ni tout contrôler, certaines choses ne dépendent pas forcément de nous. Fondamentalement, posez-vous ces questions :

  • Qu’est-ce qui est vraiment urgent ?
  • A quel danger réel je m’expose si je ne le fais pas ?

Certaines choses ne sont finalement pas si importantes ni urgentes. Pour le tester sur votre quotidien, faites la liste, maintenant de ce que vous vous imposez :

  • Est-ce urgent, avant quelle date dois-je le réaliser ?
  • Est-ce si important, au fond de réaliser telle chose ?

Vous êtes maître de votre temps, de vos choix, d’accepter ou non ce que vous vous imposez en terme de rythme. 

On a tous des rythmes différents, il est bon de vivre selon vos aspirations pour ne pas contrarier votre corps. Choisir son rythme, choisir ses moments de qualité, en profiter.

Faire 2 fois moins mais profiter 2 fois plus.

La slow life et le minimalisme..

 

Le concept de la « Slow Life » est en effet de ralentir. Oui, mais pas que… Je vous ai beaucoup parlé de pleine conscience (cf : prendre conscience de ce que l’on fait, ici, et maintenant). La pleine conscience, tout comme le minimalisme appellent à faire le vide. Le vide mental, et également le vide autour de soi.

Prenez une pièce surchargée et une pièce épurée :

Dans laquelle vous sentez-vous le mieux ? C’est exactement pareil pour le mental !

 

desordre
bureau rangé

Le minimalisme apaise le mental tout comme le corps. De plus il répond à des valeurs d’engagement

Par ailleurs, en optant pour un style de vie minimaliste, vous vous enrichissez, car, de fait, vous consommez moins, ainsi, d’une part vous sauvez la planète et d’autre part vous prenez soin de vous en faisant ce vide intérieur.

 

Les habitudes des adeptes de la  « Slow Life » à mettre en place sans plus tarder :

 

La slow life est un concept de vie simple, pour profiter à 200% des bons moments que la vie nous offre. Elle rejoint complètement le principe que je vous évoque dans l’article de la pleine conscience.

 

La slow Life s’intègre peu à peu au quotidien, par des habitudes basiques :

👉  Se réveiller en douceur

👉  S’étirer lentement dès le réveil

👉 Prendre conscience de son corps, de son énergie intérieure, renouer avec soi-même : (comment je me sens, là, maintenant)

👉 Cultiver des pensées positives : Visualisation des situations à venir de la journée qui s’offre a nous (entretien, relations humaines). Pas de pensées et scénarios catastrophe : on attire ce à quoi l’on pense.

👉 Boire son thé / café en pleine conscience le matin en observant la nature par la fenêtre.

👉 Prendre le temps de savourer un bon repas, le goût des aliments, ainsi privilégier la qualité à la quantité.

👉 Passer du temps en contact avec la nature : S’émerveiller de voir passer un écureuil dans le jardin, un oiseau dans un arbre, votre chat qui dort…

👉 Privilégier les contacts humains de qualité : entourez-vous de personnes bénéfiques pour vous. Voir moins de monde mais passer du temps de qualité. Ne pas survoler une relation et s’éloigner tant que possible des relations considérées comme toxiques.

👉 Faire des câlins à ses enfants, à ses proches, le matin, le midi, le soir..

👉 Privilégier une promenade en nature plutôt que dans les centres commerciaux : vous éviterez ainsi la foule, les dépenses superflues pour remplacer par un moment sain pendant lequel votre corps va se recharger en énergie positive.

👉 Créer un rituel du soir : lire une histoire avec ses enfants dans un contexte calme, boire une tisane en amoureux au coin du feu, observer la lune et formuler une intention positive.

👉 S’endormir en méditant : faire le vide et laisser la place au calme intérieur

Et si on parlait de « Slow Family » ?

Retrouver son âme d’enfant et ralentir en famille, pour passer des moments de qualité.

Avez-vous déjà remarqué à quel point votre enfant est observateur ? Les enfants s’intéressent énormément à leur environnement. En effet, ils vivent au temps présent, eux, contrairement à nous, adultes qui vivons mentalement soit dans le passé soit dans le futur.

Des moments de « Slow Life » en famille, avec la nature

 

slow life

Notre rôle de parents est d’accompagner nos enfants dans la découverte du monde, n’est-ce pas ? 

Bon, parfois on n’arrive pas à suivre, ils ont un rythme soutenu, effréné, hyper-actif. En effet, dès leur plus jeune âge, ils aiment découvrir tout ce qui les entoure. Ca peut-être une période fatigante pour les parents (épuisante!). Dès leurs premiers pas, on leur court après pour limiter leur exposition au danger.

En même temps, la nature, la découverte des matières, des objets, des formes, des animaux, c’est ce qui construit nos enfants. Par ailleurs, ils comblent leur soif de découverte en touchant, en observant, en s’impréniant de ça, des éléments de la nature. Ils aiment la mer, le vent, ils attendent la neige avec impatience. Bref, ils profitent, et nous rappellent que l’on a un peu mis de coté et oublié ces sensations et notre âme d’enfant…

slow familly

La « Slow Family » …sans écran, un défi ? 

Aspiré par les jeux vidéos, Ipad, TV, ordinateur, téléphone portable, ca n’est pas ça qui manque dans la maison.

Notre planning en famille est souvent bien rempli, cadré, rythmé, conditionné… En même temps, dans la plupart des cas, c’est ce que l’on nous a appris à nous aussi. Viennent se rajouter à ça les écrans du monde moderne.

Je vous passe la leçon sur l’utilisation des écrans… C’est dans l’air du temps, un peu, c’est bien, mais pas trop. 

👉 Je vous propose plutôt un défi :  Un dimanche d’hiver à la maison, sans écran. (oui, les parents aussi éteignent le téléphone !)

Quoi de mieux pour apprendre à mieux se découvrir, parler, communiquer en famille, développer sa créativité, inventer des jeux, cuisiner, chanter, danser…

 

Alors, Prêts à relever le défi ? 

Partagez sur les réseaux !
error
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le:)

id id, Aliquam libero. Nullam ut dictum sem, consequat. non leo facilisis