Comment occuper ses enfants à la maison en restant zen ?

Comment occuper ses enfants à la maison en restant zen ?

occuper ses enfants à la maison en restant zen

Nous sommes rythmés par l’école, les activités scolaires, les sorties, les activités extra-scolaires… Mais quand tout s’arrête, nous devons nous adapter. Il n’est pas inné d’être à la fois une  « bonne maman » et :

  • une maîtresse d’école
  • une animatrice de centre aéré
  • une infirmière à la maison
  • une cuisinière
  • une conteuse d’histoires…

Au-delà de tout ça, nous devons également gérer nos émotions, rester calme, éviter de nous énerver avec nos enfants. Alors, comment occuper ses enfants à la maison tout en restant zen ?

 

Et si on faisait de cette période de « vacances forcées » une opportunité pour profiter pleinement de nos enfants?

 

On se plaint parfois de ne pas les voir grandir, car le temps passe si vite, que la vie défile… Pour ceux qui n’ont pas de « plan B », de mode de garde et qui vont être amenés à passer tout leur temps avec leur progéniture, je vous invite à regarder vos enfants comme des cadeaux du ciel, vous rappeler avant tout à quel point ils sont précieux à vos yeux et vous occuper pleinement d’eux, même si ce ne sera pas facile tous les jours !

 

C’est parti pour développer la créativité de nos enfants… 

Peinture, pâte à sel, jeux de sociétés, maquillage, déguisements, yoga, séance de relaxation, construction d’une cabane dans le jardin… On ne manque pas d’imagination.

Mais, votre enfant va surtout attendre de l’attention de votre part envers lui. Le plus important pour lui est de partager des moments avec vous. 

occuper ses enfants

Comment occuper ses enfants à la maison toute une journée en restant zen ?

 

1. Établissez le programme de la journée 

 

Il est important de rythmer ses journées pour ne pas se laisser déborder. Établissez le temps accordé à chaque tâche de la journée : aux devoirs, à la cuisine, aux activités manuelles, aux activités sportives. Vous pouvez profiter de ces journées pour partager des nouvelles expériences auxquelles vous n’avez pas le temps de vous livrer lorsque vous êtes pris par votre travail. Mettez de coté vos tâches ménagères au cours de la journée, consacrez plutôt un moment unique en début ou fin de journée par exemple.

2. Définissez les priorités 

Combien de tâches sont prioritaires pour la journée à venir? Ne surchargez pas vos journées. Si vous estimez que le plus important sera de délivrer un enseignement scolaire à vos enfants, ou de lui faire faire une activité manuelle, commencez votre journée par cette tâche, qui vous permettra ensuite d’aborder le reste de la journée avec davantage de sérénité, et de vous livrer ensuite à des activités amusantes avec votre enfant.

 

3. Développez votre empathie et votre communication pour que votre « cohabitation » se passe bien

 

Pour vivre en communauté en permanence, chacun se doit de faire des efforts. Nous sommes les parents, donc nous sommes plus à même de gérer nos émotions. On peut retrouver des sujets de conflits récurrents avec nos enfants. Prenez du recul lorsque cela intervient, pour vous mettre à la place de votre enfant. A-t-il bien compris ce que vous lui demandez ? Quelle solution créative pouvez-vous mettre en place pour l’amener à ce que vous souhaitez obtenir de lui sans vous énerver?

 

Par exemple, on répète souvent… (toujours) les mêmes choses : va te laver les mains, te laver les dents, habille-toi, range ta chambre, mets tes habits au sale, va prendre ta douche, mets la table…

Comment faire pour qu’il le fasse de lui-même ? A vous de trouver une solution créative pour mieux vivre cette situation sans vous énerver et subir le fait qu’il ne le fasse pas de lui-même. Pour ma part, je leur ai demandé de faire la liste des tâches qui leur incombe pour qu’ils développent leur autonomie, ainsi j’évite de répéter systématiquement les mêmes demandes d’un jour sur l’autre.

 

occuper ses enfants en restant zen

4. Encouragez-le

Un enfant qui reçoit des compliments sincères de ses parents développe davantage sa confiance en lui. Par ailleurs, il aura tendance à renouveler son action de lui-même la fois suivante en se souvenant  de l’effet bénéfique que le compliment lui a apporté. A contrario, les reproches ne sont pas constructifs et surtout ont un effet dévastateur sur la construction de la confiance des enfants. Chacun d’entre nous a besoin de la valorisation de l’autre (chacun à un degré différent). Ce besoin de se nourrir de compliments peut être comblé principalement par les parents dans la période de l’enfance. Encouragez votre enfant lorsqu’il fait l’effort ou félicitez-le sincèrement pour créer un cercle vertueux.

5. Faites des activités ensemble

Si vous voulez profiter d’être à la maison pour faire le grand ménage de printemps, triez son armoire d’habits avec lui, triez les jeux avec lesquels il ne joue plus, et rangez ensemble sa chambre. Sur un fond de musique, vous pouvez rendre chacun des instants passés ensemble joyeux et amusant pour lui. On a tendance à différer le : “Maman, tu joues avec moi ?” parce qu’en effet il n’est pas toujours passionnant de faire des legos ou du dessin, mais de voir le sourire sur le visage de votre enfant et de ressentir son bonheur à ce moment là n’a pas de prix.

 

6. Prenez des pauses !

On ne vous a pas demandé de vous transformer en Wonderwomen ! C’est une activité prenante de s’occuper d’eux 24h/24h. Accordez-vous des moments de pause sans aucune culpabilité et faites-lui savoir simplement que pendant une période donnée, vous avez des choses à faire ou simplement besoin de repos, et qu’il en fasse de même de son coté. Il peut développer son autonomie et sa créativité en jouant seul un moment.

 

La qualité du temps que vous allez passer avec vos enfants durant cette période à venir dépend principalement de la manière dont vous allez l’aborder, et de votre état d’esprit.

Comment j’envisage le programme de mes journées avec mes 2 enfants sur cette période ?

 

Le matin Réveil à 8h00

  • 8h15 à 9h : Petit déjeuner/ habillage / lavage de dents
  • 9h 00 : École à la maison 
  • 10h15 : Récréation (ça leur tenait à coeur) jeux dans le jardin ou dans leur chambre
  • 10h 30 : Séance de yoga pour enfants (20 à 30 min).  Le yoga développe la concentration , c’est bon pour les cours à distance… (voir les cours de yoga pour enfants ici)
  • 11h00 : reprise des leçons à distance
  • 12h00 : Préparation du repas ensemble (on peut découvrir de nouveaux talents !) 

 Repas  

  • 14h00 Temps calme : lecture, jeux de société
  • 15h00 : Cours à distance (Anglais, éducation civique)
  • 16h00 : Activités sportives en extérieur si le temps le permet ou déguisement/ maquillage / peinture / pâte à modeler. 

Soirée : dessins / coloriage 

J’espère que cet article vous a été utile, les maîtres mots sont la bienveillance et la patience envers nos enfants. Nous sommes là pour les accompagner au quotidien dans leur croissance, leur éducation. En effet, si elle peut être positive et bienveillante, alors ils le ressentiront immédiatement et vous le rendront par leur comportement positif. Je vous propose un accompagnement gratuit en cette période particulière que je vous laisse découvrir juste au dessous…

 

👉 Je vous mets le lien des vidéos de YOGA à faire à la maison avec les enfants 

💚💚💚💚

En cette période particulière, je vous accompagne gratuitement dans l’éducation positive par SKYPE

💚💚💚💚

Partagez sur les réseaux !
Adopter la Zen Attitude en toutes circonstances

Adopter la Zen Attitude en toutes circonstances

zen attitude

C’est quoi la Zen attitude ?

La Zen attitude incarne la recherche de la sérénité et de l’harmonie d’une part en soi, puis d’autre part en toute chose qui nous entoure.

C’est une philosophie de vie qui appelle au détachement volontaire de ses émotions et du contrôle de celles-ci.

La Zen attitude pourrait ainsi se décrire par une réaction douce à un événement que l’on vit, calmement et sans réagir à chaud. Il s’agit d’entendre, de vivre ou d’accepter une situation de manière détachée de ses émotions.

Il ne s’agit pas de la non-réaction, mais simplement le fait de laisser de côté la partie « cerveau limbique » de la réaction émotionnelle pour laisser place au côté plus rationnel, celui de l’acceptation, la réflexion, puis l’action, (ou l’inaction).

Pour mieux la qualifier, je dirais que l’opposé de la Zen Attitude est la réaction primaire de défense à une attaque, et c’est ce sur quoi l’on va travailler.

 

Quand adopter la Zen Attitude ?

Si l’on a pour volonté ou objectif personnel de se calmer de vivre sans stress, La Zen Attitude peut être une nouvelle manière d’agir ou de réagir face à des évènements, qu’ils soient prévisibles, ou inattendus.

La Zen Attitude peut intervenir dans le domaine personnel, avec votre famille, votre conjoint, vos enfants, ou dans le domaine professionnel avec vos clients, collègues ou responsables hiérarchiques.

 

La Zen attitude est une véritable arme

Ce type d’attitude, de réaction calme ou de non réaction peut être votre nouvelle arme dans de nombreux domaines.

En effet, prenons le monde professionnel qui est relativement fait d’oppositions, de négociations, d’échanges parfois houleux, garder une attitude zen face à quelqu’un que l’on considère comme « adversaire » peut être complètement déstabilisant pour l’autre, alors que de votre côté vous gérez complètement la situation.

zen attitude

Comment s’entrainer pour adopter la Zen Attitude ?

1. Pratiquer la Pleine conscience

La 1ère clé est d’apprendre à pratiquer le « ici et maintenant », c’est à dire la pleine conscience. Oui, c’est une forme de méditation, mais derrière ce mot, il ne s’agit ni plus ni moins de vivre l’instant présent. Nous vivons la plupart du temps dans le passé ou dans le futur de par nos pensées ou anticipations.

La pratique régulière de la méditation permet de se ressourcer profondément en énergie.

Se retrouver avec soi-même dans un moment de détente comme une séance de méditation permet de s’ouvrir l’esprit, se connecter à soi-même pour accueillir toute l’énergie que l’on renouvelle.

La méditation pleine conscience permet une meilleure oxygénation du cerveau. Grâce à une pratique régulière, il faudra compter environ 1 à 2 mois pour constater les bénéfices physiques et psychologiques sur le stress et la dépression.

 

 

2. Garder le contrôle de ses émotions

La 2 ème clé est de savoir gérer ses émotions. Mais comment apprendre à les gérer quand on est impulsif ?

Nous avons tendance à croire que ce sont les autres qui créent nos émotions : c’est une fausse croyance !

Nous sommes responsables à 100% de nos émotions car elles sont créées à partir de nos pensées uniquement, et nous sommes les seuls à créer nos pensées.

Reprenons le schéma chronologique et comprenons pourquoi adopter la Zen Attitude en toute circonstance est un entrainement.

  1. Il y a une situation.
  2. Je décide de penser que cette situation est neutre, positive ou négative. Je me raconte une histoire par rapport à cette situation.
  3. Je ressens une émotion en lien direct avec l’histoire que je me suis racontée. Je suis donc responsable de cette émotion.
  4. J’agis en fonction de ma pensée, de mon émotion
  5. Je crée donc les conséquences qui en découlent.

Exemple :

Schéma 1 :

  1. Mon responsable a annulé la réunion dans laquelle je devais intervenir.
  2. Je pense qu’il a fait exprès (je n’ai pas de preuves, mais j’ai interprété en fonction de ses précédentes actions envers moi).
  3. Je me sens humiliée car je sens qu’il m’a prise pour une imbécile.
  4. Je lui envoie un mail assassin
  5. Il me convoque pour un entretien de recadrage.

Schéma 2 (corrigé avec le contôrle de mes émotions) :

  1. Mon responsable a annulé la réunion dans laquelle je dois intervenir.
  2. Je pense que la situation est neutre : je choisi de ne pas interpréter la situation. Ça reste un fait objectif.
  3. Mon émotion : je choisi d’être contente car cela me permet de perfectionner quelques points sur lesquels je ne me sentais pas tout à fait prête. Je peux choisir d’être déçue car cette réunion me tenait à cœur, je peux choisir d’être soulagée, d’être en colère…Les possibilités sont vastes.
  4. Mon action : j’accepte la situation, je peux choisir de lui proposer une autre date de réunion.
  5. Les conséquences : je gagne du temps sur une autre tâche que j’avais remise à plus tard.

 

Ce recul, que l’on fait l’effort de prendre lorsqu’intervient un événement dans notre quotidien, est primordial pour changer la perception que l’on a des choses. N’hésitez pas à vous isoler quelques minutes, au cours de la journée, le temps d’intégrer ce processus et de faire l’exercice : La situation, ma pensée, mon émotion, mon action et les conséquences qui en découlent.

 

zen attitude

3. L’écriture intuitive

Le fait de relater sur papier ce que l’on a en tête permet également de prendre ce recul nécessaire pour adopter une Zen attitude. Écrire va automatiquement dédramatiser une situation que l’on perçoit comme compliquée, prenante ou insurmontable.

L’écriture intuitive peut se pratiquer à n’importe quel moment de la journée. Soit le matin, soit en pleine journée. Elle développe la créativité dans le sens ou l’on ne voit plus la situation du même œil lorsque celle-ci apparaît sur notre feuille de papier.

L’exercice intéressant à faire pour des situations du quotidien est d’écrire le matin au réveil car l’esprit est moins encombré à ce moment là.

 

4. La respiration

Prendre une bonne inspiration profonde en imaginant l’air qui rentre par les narines et qui remplit tout l’intérieur de notre corps jusqu’au ventre et souffler par le nez en imaginant nos soucis s’envoler.

3 bonnes respirations profondes en fermant les yeux ne prennent pas plus d’une minute au cours de la journée. Cette pratique est vraiment profondément relaxante et s’associe parfaitement au fait de prendre une minute de recul pour ne pas réagir à chaud.

Cet entrainement de respiration profonde est fondamental pour acquérir petit à petit une Zen attitude au quotidien. Elle offre une impression de clarté immédiate sur le cerveau de part son oxygénation. La respiration est une forme de méditation pleine conscience. Elle permet de débuter la méditation lorsque l’on est novice. En effet, lorsque l’on concentre toute son attention sur sa respiration, on est là « ici et maintenant » et on ne pense à rien d’autre qu’à ça.

Comme quoi, la méditation est accessible à tous !

zen attitude

5. L’hypnose pour accéder à la zen attitude

L’hypnose permet de rentrer en état de « transe », c’est simplement une détente physique profonde en mi-sommeil mi-éveil. Vous pouvez trouver des vidéos pour vous guider dans cet état de détente. Le principe est de laisser guider votre esprit par cette voie qui vous raconte une histoire. C’est une forme d’évasion, d’escapade psychologique qui emmène l’esprit flotter et s’apaiser en suivant cette voie.

6. Créer ses propres rituels pour devenir Zen

Notez les situations dans lesquelles vos émotions vous submergent. Il peut s’agir de vos enfants qui ne rangent pas leurs chambres, d’un conducteur qui vous coupe la route, de votre collègue qui vous fait une réflexion désobligeante. Notez-vous, en amont, sur un carnet, les réactions que vous souhaiteriez avoir dans des situations connues dans un premier temps, et comment y parvenir.

Par exemple : mes enfants ne rangent pas leur chambre. Je prends mes dispositions envers eux pour ne pas m’énerver. C’est-à-dire, je préviens la veille, je leur pose des conditions, puis au moment venu, je suis l’adulte donc je choisi de décider des émotions que je vais accorder à ce moment.

rituel zen

7. Le lâcher prise, l’outil indispensable pour la Zen attitude

 

Le lâcher prise est un ensemble d’outils et de méthodes qui permettent de se détacher émotionnellement pour accéder à cette Zen Attitude. C’est cette faculté à mettre son mental sur “pause”.Le lâcher-prise est un terme qui rassemble l’indépendance émotionnelle, l’acceptation des évènements de la vie, et “mon domaine action” versus le domaine d’action des autres sur lequel je n’ai aucun pouvoir. 

👉 Lire l’article complet: Comment apprendre à lâcher prise ?

 

8. Adopter La Slow Life

Adopter la Zen Attitude, c’est aussi adopter l’art de vivre lentement.

La « La SlowLife » est un style de vie, de savoir profiter des choses simples de la vie, des choses qui nous entourent. C’est retrouver son rythme naturel sans être pris par les “fausses”obligations de la vie, par la course permanente que nous impose le rythme de vie occidental.

👉Lire l’article complet : La Slow Life, et si on ralentissait un peu ?

La zen attitude ne s’acquiert pas du jour au lendemain. En effet comme toute pratique ou nouvelle habitude, il faut vouloir changer dans un premier temps, puis il faut faire l’effort systématique et faire en sorte que ça devienne un réflexe. Au début, il n’est pas évident à prendre, cependant au fil des jours d’entrainement, il va permettre de prendre un véritable recul sur certaines situations que l’on peut percevoir comme une impasse.

Devenir Zen n’aura que des effets bénéfiques sur votre santé !

Partagez vos doutes, questions ou nouvelles prises de conscience en commentaires !

zen attitude

Partagez sur les réseaux !
Comment apprendre à lâcher prise ? 10 méthodes efficaces

Comment apprendre à lâcher prise ? 10 méthodes efficaces

solutions lâcher-prise

Le Lâcher prise est un terme couramment utilisé lorsqu’il s’agit de se détacher émotionnellement d’une situation qui nous fait souffrir ou dans laquelle on se sent emprisonné, afin de mieux la vivre.

Lâcher prise, c’est tout simplement prendre du recul sur une situation, savoir mettre de la distance avec les émotions que l’on ressent. Facile à dire, certes, mais de là à savoir l’appliquer, c’est autre chose ! Dire à quelqu’un de lâcher prise par rapport à une situation sans lui donner les outils nécessaires pour le faire est complètement inutile et sans intérêt. En effet, tout comme il est inutile de hurler sur quelqu’un d’arrêter de s’énerver.

Il existe différentes méthodes et divers mécanismes pour apprendre à le faire, en douceur. Vous trouvez un peu partout sur internet des techniques de sophrologie, de respiration, de méditation. Oui, je vous en parlerai car elles sont efficaces, mais auparavant je vais vous livrer 2 méthodes fabuleuses qui sont pour moi les premières briques, les “fondations” du lâcher prise.

Que ce soit dans votre vie professionnelle ou dans votre vie personnelle, lâcher prise va vous permettre de vivre une situation de façon sereine en gardant le contrôle de vos émotions 

Vous est-il déjà arrivé de ruminer sur une situation, de vous repasser la scène en boucle dans votre tête pendant des heures ? Vous ne parvenez pas à mettre votre mental sur pause : vous vous êtes rendu malade, mais n’avez pas de solution miracle à apporter à cette situation malgré les heures passées à y penser. 

Bien, aujourd’hui, je vous propose de changer les choses : Je vais vous inviter à changer votre état d’esprit. Nous allons le faire ensemble à travers des solutions pratico-pratiques à mettre en place rapidement et facilement, tous les jours, sans matériel requis, depuis chez vous.

 

comment lâcher-prise

Les impacts du « non lâcher prise » sur le corps

Dans un premier temps, avant de commencer les exercices, je vous amène à faire un point sur votre situation actuelle. D’ou vient ce ruminement constant, ces idées qui tournent en boucle dans votre tête et pour lesquelles vous aimeriez appuyer sur le bouton “STOP”?

Les impacts du non lâcher prise peuvent être d’ordre physiques et psychologiques

D’une part, les répercutions physiques sont semblables à celle du stress : Vous pouvez alors être victime de maux de ventre, de tensions nerveuses ou musculaires, de fatigue, voir d’épuisement.

D’autre part, et principalement, s’accrocher à une situation sans lâcher prise  entraine un encombrement mental incroyable. Ruminer, tourner en boucle sur une situation, se transformer en Steven Spielberg avec une multitude de scénarios différents, passer des nuits blanches à imaginer un tas de choses. De plus, certaines idées noires peuvent venir s’en mêler, bref, la cata.

Rien de plus déstabilisant que de sentir ce sentiment de mal-être nous envahir, se sentir irritable, ou submergé par ses émotions.

 

Les 10 solutions incroyablement efficaces pour lâcher prise 

Je vais vous livrer maintenant les outils que j’utilise et les solutions que je propose en accompagnement et en ateliers, que je recommande à 100%. Les 2 premiers outils relèvent plutôt d’un changement d’état d’esprit et de perception et les suivants d’un entrainement, de nouvelles méthodes à appliquer, à mettre en place simplement et surtout à intégrer au plus vite dans un rituel quotidien… 

Testez-les et venez m’en parler en commentaire !

1. Acquérir l’indépendance émotionnelle

Notre façon de vivre, nos habitudes et nos croyances nous amènent à penser que ce sont les autres qui nous procurent des émotions. En effet, on a tendance à croire que les éléments extérieurs à nous (les personnes, les situations) génèrent directement une émotion positive ou négative sur nous. 

Pour mieux comprendre l’indépendance émotionnelle, je vais commencer par cette observation :

“Une situation, n’est ni bonne ni mauvaise, elle est neutre”.

En revanche, ma façon de penser à propos de cette situation la classe d’un côté ou de l’autre. Selon mon expérience de la vie, selon mes croyances et mes valeurs, je vais choisir de la ranger dans la case “positive” ou dans la case “négative”.  

Saviez-vous que vous pouvez choisir vos pensées ?  

La bonne nouvelle, c’est que malgré vos croyances, votre éducation ou vos valeurs, vous avez à 100% le contrôle de vos pensées ! Et ce sont vos pensées qui créent vos émotions. Ainsi, lorsque que quelque chose vous arrive, vous avez la maitrise complète à vous seul(e), de penser ce que vous voulez, et ça c’est absolument fabuleux car vous créez vous-même vos propres émotions. Ces mêmes émotions qui définissent ensuite votre bonheur….

L’indépendance émotionnelle est la clé de la réussite du lâcher prise.

Elle est, selon moi la première brique à poser dans le cheminement, dans le travail que vous allez faire pour parvenir à lâcher prise. L’indépendance émotionnelle, c’est être heureux, seul(e), sans attendre un évènement extérieur pour le devenir. C’est-à-dire que je n’attends pas après une situation, ni après une personne pour me sentir bien. On a parfois (souvent) tendance à penser que l’on sera plus heureux lorsque l’on s’achètera tel ou tel objet, lorsque telle personne nous dira ce que l’on veut entendre, lorsque l’on sera plus riche, moins grosse, mieux habillée, etc… Finalement, on court toujours après quelque chose, après autre chose pour nous combler, pour remplir un manque. 

L’indépendance émotionnelle se construit. Oui, elle est accessible à nous tous, elle demande simplement à acquérir ces quelques mécanismes de pensée. 

Je suis maître de mes actions, de mes pensées. Quand je rumine sur une situation, je peux changer mes pensées en choisissant une perception différente de la situation. L’interprétation que j’en fais n’aura de ce fait pas le même impact sur moi. 

 

 

lâcher-prise

2. Mon domaine d’action

Pour apprendre à lâcher prise, il est nécessaire d’intégrer qu’il existe 2 domaines : le mien et celui de l’autre / des autres.

D’une part, au sein de mon domaine d’action, il y a mes pensées, mes émotions, les histoires que je me raconte, mes actions, les conséquences de mes actions.

D’autre part, au sein du domaine des autres, il y a leurs pensées, leurs émotions qui en découlent, leurs actions, et les conséquences de leurs actions.

Lâcher prise, c’est intégrer que je n’ai aucun pouvoir d’action sur le domaine des autres. Je ne peux agir que sur le mien. Je peux choisir de penser ce que je pense, et donc de choisir mes émotions, je peux choisir mes actions et assumer les conséquences de celles-ci. Je peux choisir d’influencer l’autre à travers ça. Cependant, je n’ai aucun pouvoir sur ses pensées, ni ses émotions, ni ses actions. À partir de ce constat, il ne me reste qu’à accepter la situation.

 

3. Pratiquer la pleine conscience

La pleine conscience est un désencombrant mental hyper puissant. Il permet d’appuyer sur ce fameux bouton STOP lorsque le mental s’emballe. La pleine conscience, c’est tout simplement vivre le moment présent, à cette seconde précise, se rendre compte de ce que l’on est en train de faire, apprécier ce moment, le vivre pleinement ici et maintenant. Pendant la pratique de la pleine conscience, le mental vit dans le présent, de ce fait il est libéré des pensées passées ou du futures.

La pleine conscience se pratique partout, à n’importe quel moment de votre journée : Je marche dans la nature, je regarde les arbres, les plantes, je suis pleinement là, ici et maintenant. (Lire mon article sur la pleine conscience ici)

Exercice pratique : Pratiquez la pleine conscience lors de vos repas : prenez votre temps de savourer le goût des aliments, mastiquer, doucement et tranquillement.

4. Respirer

Concentrez-vous pendant 5 minutes sur votre respiration uniquement. Une respiration lente permet de ralentir le rythme cardiaque, et ainsi d’apaiser votre corps. Respirer en pleine conscience permet de vous reconnecter à vous-même et de lâcher prise car vous pensez calmement et uniquement à votre respiration.

Exercice pratique: Tous les matins, au réveil, au moment d’ouvrir les yeux, (avant de prendre votre téléphone pour vous connecter sur les réseaux ou consulter vos mails), prenez 2 minutes, dans votre lit pour ne penser qu’à votre respiration.

 

 

lâcher prise

5. Méditer

Cette pratique fait sourire les non initiés à la méditation car l’on s’imagine toujours le dallai lama en tailleur perché en haut d’une colline. En réalité, méditer revient tout simplement à se concentrer sur une intention et à vider son esprit de tout le reste (lire mon article ici). Méditer est une solution miraculeuse pour lâcher prise car vous ne forcez rien, les choses se passent en douceur. Une pensée passe dans votre esprit, vous la laissez passer et revenez à votre respiration pendant que cette pensée s’éloigne lentement, pareil pour la suivante et ainsi de suite. Vous n’arrêtez pas vos pensées. A chaque fois qu’un nouvelle arrive, vous la laissez à nouveau passer et revenez à votre respiration. Méditer est un fabuleux désencombrant mental.

Exercice pratique : Le matin, au réveil, (juste après l’exercice précédent sur la respiration par exemple) choisissez un endroit calme et posez vous 3 minutes pour tester cette pratique. Pourquoi le matin ? La journée est neutre, les pensées sont moins nombreuses qu’en fin de journée, ce qui vous permettra de mieux réaliser cet exercice.

6 La Visualisation

Entrainez votre esprit à voir une situation à venir de manière positive. Notre cerveau ne fait pas la différence entre les pensées réelles et l’imaginaire. Ainsi, il est facile de le “tromper” en s’inventant tout simplement notre future réalité. Imaginez une situation dans laquelle vous aimeriez être. Imaginez le lieu, la/ les personne(s) avec qui vous êtes, ce que vous ressentez, le décor qui vous entoure. Dessinez votre avenir et passez-vous cette scène, la même à chaque fois, en la rendant la plus réelle possible. Votre cerveau va intégrer les images, les sensations et ça deviendra quelque chose de naturel pour vous. (lire mon article sur la réalisation de vos rêves ici)

Exercice pratique : Chaque jour, imaginez et réinventez votre futur ! (dans un endroit calme) 5 minutes suffisent, c’est la répétition et la régularité qui comptent !

 

7. Le « Body Scan »

Le body scan est une technique de relaxation. C’est la solution idéale de lâcher prise des insomniaques ! Vous passez des nuits à imaginer toutes les issues possibles à vos problèmes ? Lâchez prise rapidement en emmenant votre mental sur un autre point d’attention : le body Scan. Il permet de scanner tout votre corps, muscle après muscle, os après os…en le relâchant entièrement (du pied droit, à la voute plantaire, orteil après orteil, talon droit, cheville, mollet, tibia, genou, etc. en remontant jusqu’au sommet du crâne).

Exercice pratique : À pratiquer le soir, dans votre lit au moment de vous endormir ou lors d’un réveil nocturne (lire mon article sur les insomnies). 

Choisissez une pièce où vous êtes seul(e), le salon, sinon sous la douche, ça marche aussi.

8. Relativiser

Est-ce que vous jouez vraiment votre vie sur cette situation ? La réponse peut, en effet être OUI, alors, faites confiance en la vie. L’Univers vous apporte ce dont vous avez besoin, au moment où vous en avez besoin, tout simplement. Ne cherchez pas à sauver la planète, faites votre possible à votre niveau.

 

Exercice pratique : Créez votre bulle de bien-être. Inventez où revisitez mentalement un endroit dans lequel vous vous sentez bien. Cet endroit que vous imaginez, dans lequel vous vous sentez en paix et en harmonie est un lieu de repli dans lequel on est à l’abri de tout. Imaginez chaque détail qui vous entoure : le sol, le ciel, la végétation, les couleurs, les odeurs, les sensations que vous ressentez. 

Ce lieu s’appelle “le point d’ancrage” et il permettra de vous y évader dès lors que vous en ressentirez le besoin. Ce sera votre bulle de repli dans un moment d’angoisse ou de stress.

lâcher-prise

9. Écrire pour se désencombrer l’esprit

Écrire ses pensées permet de décharger tout ce qui est dans votre tête et qui vous encombre inutilement. Ça peut-être vos courses, vos projets, vos obligations, vos pensées.

Utilisez un carnet (ou Bullet journal) pour extérioriser ce dont vous avez besoin et également mieux vous organiser et anticiper.

Exercice pratique : Tous les matins, au réveil, écrivez toutes les pensées qui vous traversent la tête, sans filtres. N’imaginez pas que quelqu’un les lira, écrivez spontanément vos ressentis, vos intuitions, vos rêves… 

10. Prenez conscience de vos émotions.

Quelle est votre “météo intérieure” ? Pourquoi et quelle pensée m’amène à ressentir cette émotion ? Quelle est ma solution pour l’évacuer? Identifier et mettre des mots sur une émotion ressentie, c’est faire la moitié du chemin.

Prendre conscience d’une émotion, c’est l’analyser dans un premier temps, ensuite comprendre pourquoi on la ressent, puis pour finir l’évacuer si besoin de la manière qui nous convient le mieux (sport, art, dessin,).

 Exercice pratique : A chaque émotion ressentie au cours d’une journée, prenez une minute de recul simplement pour en être conscient(e) et l’analyser brièvement : pourquoi vous la ressentez ? De quelles pensées découlent cette émotion ? Si c’est une émotion qui vous procure un bien-être, super, notez quelle pensée en est à l’origine. S’il s’agit d’une émotion qui vous gène, qui vous procure un sentiment désagréable, analysez de quelle pensée il en découle. Bonne nouvelle ! Vous pouvez modifier votre façon de penser pour créer une émotion différente, plus agréable. (Voir la méthode 1: l’indépendance émotionnelle)

bracelet lâcher-prise

J’espère de tout coeur que cet article vous aura apporté des pistes, des clefs, des solutions pour vous mettre sur le chemin du lâcher prise ou simplement pour compléter un chemin déjà entamé. N’hésitez pas à commenter cet article pour me dire où vous en êtes dans votre progression !

 

lacher prise

Partagez sur les réseaux !
Comment bien pratiquer le Yoga avec des enfants ?

Comment bien pratiquer le Yoga avec des enfants ?

Comment bien pratiquer le Yoga avec des enfants ?

(et faire en sorte qu’ils aiment ca !)

enfant yoga

Les enfants sont stressés, c’est un fait. En effet, plus d’un tiers des 5-13 ans est en souffrance psychologique.

Les causes de ce stress ? Un environnement familial sous tension (parents eux-mêmes stressés par leur job), échec scolaire, problèmes relationnels à l’école, harcèlement… Bien sûr il existe différents degrés de stress chez nos enfants, mais quoi qu’il en soit, il reste un fléau des temps modernes… 

Même les plus petits y sont sensibles, dès la maternelle, qui ne s’est jamais entendu dire “dépêêêêêêêêêêêche-toi, on va être en retard à l’école! ” Alors, oui on a tous un rythme à tenir, mais en parallèle, il est important de prendre soin de soi, de sa famille et de se réserver des moments de détente avec nos loulous.  

Les professeurs de Yoga pour enfants ont cette philosophie de capturer le temps présent. Leur approche se fait par le jeu, ils amènent les enfants dans des positions de Yoga sans même qu’ils s’en rende compte !

Le yoga pour enfant est en plein essor ces derniers mois en Europe. Cette activité ludique apporte vraiment des bienfaits incroyables sur votre enfant.

On a tendance à s’imaginer que notre enfant ne tiendra pas en place lors d’un cours ou alors sera trop turbulent pour ce type d’activité. Détrompez vous, le yoga pour enfant n’a rien d’ennuyant ni statique, au contraire les enfants se retrouvent complètement dans leur élément.

Le Yoga amuse les enfants

Le Yoga pour enfant est une activité ludique. Tant que l’apprentissage passe par le jeu ils coopèrent complètement, il ne s’agit pas du tout de les contraindre ni de les forcer, au contraire. Ils s’amusent tout en se connectant à leur force intérieure.

Si vous ne connaissez pas le Yoga pour enfant ou le déroulé d’une séance, vous pouvez découvrir, dans un premier temps grâce aux vidéos que l’on peut trouver sur Internet. Je vous mets un lien en bas de cet article pour découvrir les vidéos de Marianne Provost, une professeure de Yoga Canadienne qui a fait de sa passion son métier.

Comment se déroule une séance de Yoga pour enfant ?

Tout comme les adultes, il est conseillé d’avoir une tenue confortable (leggings, jogging) pour pouvoir prendre la place nécessaire et faire tous les mouvements souhaités. Il est conseillé également d’avoir un tapis de yoga ainsi qu’une serviette (pour l’hygiène).

La prof de yoga leur fait faire des mouvements tout en racontant une histoire. Pour se baisser par exemple elle leur dira d’aller cueillir une fleur à leurs pieds, pour le souffle et la respiration elle leur indiquera de souffler fort sur un ballon… Les enfants vivent une histoire et s’imaginent acteurs de celle-ci pendant le cours de Yoga, de ce fait ils sont complètement dans leur monde (imaginaire).

Le Yoga détend les enfants 

La méditation, elle aussi a ses idées reçues dans le sens ou l’on s’imagine en tailleur perché en haut d’une montagne par exemple. En réalité, la méditation, c’est se vider la tête de toutes pensées. 

Les enfants, contrairement aux adultes vivent, dans l’instant présent. Il est ainsi beaucoup plus facile pour eux de pratiquer la méditation contrairement à nous. Il suffit de les guider dans la respiration profonde et ils se concentrent uniquement là dessus. Je le pratique souvent avec le plus jeune de mes enfants qui panique dès qu’il se blesse, je lui dis: ” Allez, on fait la respiration yoga” et il se met à arrêter de trembler et à respirer profondément. C’est magique ! 

yoga pour enfants

Les enfants sont stressés

 

On a tendance à sous-estimer cette réalité. En tant qu’adulte, on est souvent préoccupé finalement, par le travail, le rythme de notre quotidien, les soucis.

L’enfant, lui aussi a ses problèmes, et à son échelle, ils sont tout aussi importants que les nôtres. L’école reste une source principale de stress (relations avec les autres, notes, professeurs). Le yoga permet aux enfants d’évacuer le stress absorbé lors de leur expérience scolaire.

 

 

Passer du temps de qualité avec son enfant

Pour pratiquer le yoga pour enfants, vous avez 2 possibilités. Soit vous disposez de temps pour vous rendre aux cours : Il existe des cours uniquement pour les enfants, ou alors des cours parent/enfant. Si vous manquez de temps (c’est un peu mon cas), vous pouvez vous organiser des moments au calme, à la maison en famille pour le pratiquer ensemble (avec des programmes en vidéos).

Ces moments de détente sont vraiment des moments précieux pour votre enfant, d’une part, qui ne demande qu’à passer du temps avec vous, mais également pour vous. On a bien souvent l’impression que la vie défile et que l’on ne profite pas assez, mais c’est quoi  ” profiter ” en réalité ? C’est vivre l’instant présent, un bon moment et ancrer ce moment particulier et précieux.

Les bienfaits sur le physique : Ce que le yoga apprend à votre enfant

  • La méditation : Nous l’avons vu précédemment, le yoga est lié à la méditation et permet de désencombrer leurs petites têtes.
  • La respiration : bien respirer, ce que nous adultes ne savons pas faire (bien souvent). Une respiration profonde, régulière, qui évacue les tensions du corps.
  • La digestion : La respiration entraine par ailleurs une meilleure digestion
  • La souplesse : La pratique des mouvements en douceur
  • La connaissance de son corps : La prise de conscience de son propre corps, de l’espace

 

Pour accéder aux vidéos de Marianne Provost, professeure de Yoga pour enfants au Canada : CLIQUEZ ICI

 

yoga enfant
Tapis yoga bleu
legging yoga noir
legging mandala

Partagez sur les réseaux !
Les 3 principes du Yoga pour vous libérer de vos douleurs et vous apporter la sérénité intérieure

Les 3 principes du Yoga pour vous libérer de vos douleurs et vous apporter la sérénité intérieure

Comment le Yoga et la respiration peuvent-ils vous libérer de vos douleurs et vous apporter la sérénité intérieure ?

respiration yoga

Depuis quelques années, la pratique du Yoga a littéralement explosé en France, d’une part pour nous, adultes, mais également pour nos enfants. En effet, il permet notamment pour faire face au stress quotidien, aux angoisses, aux insomnies, au mal de dos, mais également pour faire travailler le corps et l’assouplir en douceur. 

Le yoga est une discipline semblable à une gymnastique douce engageant le corps et l’esprit dans une quête d’unité et d’harmonie intérieure. Nous allons découvrir dans cet article d’une part les bienfaits physiques, et d’autre part les solutions et les apports bénéfiques pour l’esprit.

 

La pratique du Yoga : Quelles répercutions sur notre corps ?  

 

Les multiples bienfaits du Yoga restent encore inconnus pour la majorité d’entre nous. Le Yoga peut soigner des maladies telles que l’hypertension, les problèmes respiratoires, digestifs, le mal de dos, les migraines. et bien d’autres symptômes encore. Il nous apporte ainsi par sa pratique régulière le moyen de gérer l’anxiété, le stress et d’améliorer notre ouverture et nos relations aux autres. Pour les enfants, la pratique du Yoga va permettre de les canaliser et améliorer leur concentration.

 

Effectivement, cette pratique d’origine Indienne vise à orienter, en premier lieu, les activités du mental. Cette méthode de relaxation universelle est abordable à tout âge par ses postures accessibles, et ce, peut importe sa condition physique. Les postures pratiquées en Yoga visent à créer des effets bien spécifiques sur une partie du corps, mais aussi sur le mental et l’émotionnel.

 

Le mot YOGA signifie « unir » et « relier », les adeptes du Yoga pourront ainsi commencer à relier et tous les aspects de leur être : les différents corps (physique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel). En somme, tous les éléments nécessaires pour vivre en harmonie et être heureux !

 

En Inde, le Yoga est un mode de vie à part entière de par sa philosophie de vie incluant plusieurs principes :

 

  • L’attention portée à la respiration
  • L’entretien du corps par les exercices physiques
  • La méditation
  • La quête spirituelle
  • Une bonne hygiène de vie

 

position de yoga

Les 2 Techniques de Yoga pour soigner vos problèmes physiques

 

En premier lieu, la pratique du Yoga, de par ses différents exercices et postures, va permettre une détente physique par la libération des tensions, un assouplissement de vos muscles et va oxygéner votre corps.

 

1. Les Pranayamas : Les techniques de respiration en Yoga 

La respiration est primordiale en Yoga. C’est effectivement l’un des principe de base. 

En réalité, nous respirons habituellement de manière automatique et inconsciente. Or, en Yoga, le souffle « prâna »  et la respiration sont essentiels et ont de multiples effets bénéfiques sur le corps. L’inspiration se fera par ailleurs toujours par le nez et non par la bouche. Elle est importante pour l’équilibre énergétique car elle permet de faire circuler l’énergie vitale.

L’attention portée au souffle, les techniques respiratoires “pranayamas” musclent vos abdominaux  !

Les bienfaits d’une bonne respiration en Yoga :

  • Elimine les toxines : Elle permet de purifier l’organisme et de détoxifier par des « automassages » des organes produits par une respiration consciente, profonde et orientée. 
  • Améliore la circulation sanguine et permet également une meilleure oxygénation du cerveau, du sang et des muscles. 
  • Détend et régénère le corps : On évacue les tensions, les angoisses ainsi que le stress par le souffle. 
  • Favorise la guérison de nombreuses maladies.

 

2. Les Asanas : Les postures pratiquées en Yoga, les clés de la souplesse

 

Les Asanas sont les postures réalisées et tenues parfois plusieurs minutes. Elle sont dérivées de positions et de mouvements naturels réalisés par les animaux et portent d’ailleurs souvent leur nom.

Les Asanas ont un effet puissant sur le corps et l’esprit.

respiration yoga

Les effets des postures de yoga sur votre santé et votre corps :

  • Renforcer les articulations qui deviennent aussi plus mobiles.
  • Tonifier et affiner la silouhette grâce aux étirements pratiqués qui allongent, détendent les muscles et les renforcent.
  • Augmenter la flexibilité de la colonne vertébrale : Les postures renforcent les muscles qui soutiennent le dos. Idéal si vous avez mal au cou, à la nuque, aux épaules ou au dos.
  • Assouplir de nombreuses parties du corps (hanches, genoux, chevilles…) qui peuvent être tendues en lien avec le stress ou simplement car elles ne sont pas sollicitées fréquemment.
  • Améliorer la digestion par la respiration synchronisée avec les Asanas

Ainsi, en coordonnant la respiration et les postures, la pratique du yoga devient alors plus harmonieuse et transmet un équilibre énergétique à votre corps.

Tapis yoga bleu
legging yoga noir
legging mandala

Le secret de la guérison des blessures émotionnelles

En pratiquant le Yoga, vous allez pouvoir observer une diminution de votre stress quotidien et un certain détachement des choses qui vous empêchent de profiter pleinement de la vie. En effet, dans le monde occidental, notre journée type se résume à « courir après le temps ». Nous avons vu dans la première partie de cet article les 2 premiers piliers du Yoga : La respiration et les postures.

Le 3 ème pilier en Yoga est la méditation. Celui-ci va nous permettre de pratiquer entre autre, la méditation en pleine conscience.

La médiatation, ou concentration “Dharana”  cherche à stabiliser le mental en lui évitant de repartir systématiquement vers de nouvelles pensées. La pleine conscience c’est ramener toute son attention sur le moment présent et examiner les sensations ressenties à ce moment là précisément, canaliser son énergie et ses pensées.

L’approche et notre attitude mentale par rapport à l’environnement et les émotions va se modifier. La méditation améliore la concentration, la confiance en soi, permet d’avoir l’esprit plus clair. Elle diminuera l’anxiété, la dépression et permettra ainsi d’accéder à un meilleur sommeil.

 

Les bienfaits de la méditation et effets sur votre esprit :

 

  • Permet l’apaisement du mental et le lâcher prise
  • Booste la concentration en synchronisant les postures et le souffle
  • Permet d’acquérir un recul émotionnel

En résumé, la pratique du yoga permettra de vous octroyer une pause mentale et d’interrompre ainsi vos pensées, ressentir votre corps, et de prendre en somme un recul nécessaire sur les évènements de la vie.

Par ailleurs, au-delà de la pratique physique, le Yoga ouvre de surcroît un nouveau style de vie qui inspire à vivre plus sainement, à mieux s’alimenter et prendre davantage soin de son corps.

 

sangle de yoga rose
brique yoga bleue
chaussettes yoga noires

Partagez sur les réseaux !
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le:)

leo Aliquam fringilla nunc libero sit Curabitur sem, velit, libero. luctus