Pratiquer une éducation positive et zen avec nos enfants

education zen

Comment être plus zen avec nos enfants alors qu’on a si souvent envie de s’arracher les cheveux ?

J’ai envie de partager avec vous ce sujet de l’éducation positive ainsi que la bienveillance avec nos enfants car il me tient beaucoup à coeur.

Le modèle éducatif a tellement évolué entre notre propre enfance et celle de nos enfants.

Aujourd’hui nos enfants sont nos partenaires, ils nous font évoluer. A travers eux on est confronté à nos propres peurs. En effet, ils nous poussent à nous remettre en question et à nous développer.

 

Le modèle éducatif descendant ou autoritaire avec rapport de force n’est pas constructif. En réalité, il ne l’a jamais été. Lorsqu’un adulte crie sur un enfant, ce dernier n’entend pas les mots prononcés. De surcroît, son cerveau se met en mode « défense », donc aucun message ne peut être intégré à ce moment là.

 

Alors, OUI à l’autorité, car on n’aime pas se faire marcher sur les pieds, mais tout en douceur…

La clé de la réussite est dans la communication car échanger permet de trouver des solutions.

En premier lieu, le point le plus important à comprendre en tant que parent est que le cerveau de nos loulous n’est pas encore « à maturité ». Vous pouvez vous armer de patience car il ne le sera qu’à 25 ans ! Cet élément est primordial et il faut vraiment l’intégrer.

 Par ailleurs, nos enfants sont des petits êtres dont les principaux besoins sont : l’alimentation, le repos, la propreté, la sécurité, le besoin d’amour, de câlins, de passer du temps avec ses parents qui renvoie au besoin de sécurité (cf: la pyramide de Maslow).

Les enfants vivent dans le présent, ils observent énormément leur environnement. De ce fait, ils s’émerveillent de tout ce qui se passe sous leurs yeux et prennent le temps de rêver éveillés. C’est ce qui leur permet de se construire. Alors, pour leur bon équilibre, on doit les laisser faire.

Nous avons beaucoup d attentes envers nos enfants. Qu’ils soient calmes, attentifs, qu’ils ne bougent pas trop… On essaye des les rythmer, les cadrer et on les range dans des catégories : hyperactifs, surdoués, ou « en retard ». Effectivement, on cherche à avoir des enfants parfaits. Cependant, tout ça va à l’encontre de la nature des êtres humains et on occulte les besoins primaires qui sont indispensables à leur bon développement.

Avant l’âge de 10 ans, donner 3 injonctions en une phrase à son enfant est trop; Lave toi les dents, mets ton pyjama et apporte ton linge dans la corbeille. Leur cerveau n est pas à maturité pour retenir les 3 consignes. En conséquence, si l’adulte n’intègre pas cet élément, il s’enerve sur son enfant qui n’écoute pas et inévitablement la tension monte au sein de la famille…

Et si on prenait un peu de recul ?

En tant qu’adultes, nous vivons principalement dans le passé et dans le futur, on ne profite  de ce fait que très peu des moments présents. Nous sommes rythmés par les obligations du quotidien, des horaires à respecter, le lien est donc parfois difficile à établir.

 » Le plus beau cadeau que tu puisses faire a quelqu’un, c’est ton temps, parce que tu lui donnes une partie de ta vie qui ne te reviendra jamais »  Paulo Coelho

Les enfants sont des véritables éponges émotionnelles. En effet, Ils sont en lien avec notre inconscient. Ils ressentent toutes nos émotions, même lorsque l’on tente de les dissimuler… Colère, anxiété, nervosité, angoisse, stress. Ils se les approprient et les calquent inconsciemment dans leur comportement.

En définitive, pour un meilleur équilibre familial, nous devons apprendre à stabiliser nos émotions, nos réactions et notre comportement car nous leur transmettons notre énergie et nos vibrations par l’inconscient.

Partagez sur les réseaux !
error
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le:)